Microvision Softech Solution Pvt Ltd

sexe Masturbation masculine : une ejaculation avec jour ouvre vais garder le cancer loin d’la prostate

sexe Masturbation masculine : une ejaculation avec jour ouvre vais garder le cancer loin d’la prostate

Rien que pour vous

sexe Recyclage : et pour les sextoys c’est pour quand ?

cinema “D’un desir l’autre”, un docu fort concernant la sexualite gay a voir ce jeudi a Paris

Une etude scientifique americaine confirme les effets benefiques sur la sante d’une masturbation reguliere chez l’homme. Ainsi, ceux qui declarent un rythme d’ejaculation eleve dans le mois sont moins susceptibles de developper 1 cancer une prostate.

“Masturbation excessive”, “masturbation compulsive”… Depuis qu’existe Internet, on sait grace aux recherches Google que Notre frequence d’la branlette reste une question qui travaille nombre les garcons, lesquels s’averent nombreux a tenter de se rassurer en ligne concernant le rythme de un propre commode, voire a trouver De quelle fai§on arreter la masturbation. Eh beaucoup, n’en faites rien ! Car lorsqu’on sait aussi de longue date que l’exercice onaniste genere de nombreux effets benefiques pour la sante, la science le confirme sans cesse : d’apres une derniere etude des prestigieuses universites americaines de Boston et Harvard, ejaculer au moins 21 fois via mois reduirait tout d’un tiers le va parfois developper un cancer dominican cupid appli rencontre d’une prostate. Un orgasme avec jour ouvre contre le cancer : voila votre slogan encore plus engageant que les cinq fruits et carottes de mangerbouger.fr.

Ejaculation : vous devez continuer adulte

La prostate, pour ceux qui ne l’ont pas encore trouvee, c’est votre glande masculine qui bien le liquide seminal – i§a fera la taille tout d’un chataigne et vous pouvez la trouver en inserant 1 doigt au rectum puis en cherchant sous la vessie, la… quelque peu plus bas… vous y etes ! Son cancer reste le plus repandu chez les hommes en France, avec environ 50.000 nouveaux cas par an. Concretement, donc, “un homme sur huit developpera votre cancer de la prostate avant l’age de 75 ans”, indique l’association francaise d’urologie. S’il peut se guerir, dans celui-ci comme au sein des autres, “la prevention du cancer a un role cle a jouer”, rappelait encore en decembre dernier la Directrice du le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC).

“J’ai frequence de l’ejaculation pourra etre inversement liee au risque de cancer d’la prostate”

Or donc, les scientifiques de l’etude suscitee, dont les travaux sont accessibles via le site d’urologie europeenne (European Urology), ont travaille dans une cohorte de 31.925 hommes, dont ils ont suivi la frequence d’ejaculation, tenez-vous beaucoup, durant pres de vingt ans : de 1992 a 2010. Le tout, naturellement, a parti tout d’un questionnaire d’auto-declaration, destine a mesurer l’evolution de leurs rythmes masturbatoires. Et leur conclusion couronne nos efforts des plus assidus : “Mes preuves suggerent que la frequence de l’ejaculation peut etre inversement liee au va parfois cancer d’la prostate (PCa), une maladie pour laquelle peu de facteurs de risque modifiables ont ete identifies.” En clair : non seulement ejaculer frequemment reste une bonne pratique de prevention du cancer d’une prostate mais en plus, c’est a peu pres la seule prevention efficace pour l’heure identifiee.

Une “preuve supplementaire”, soulignent nos scientifiques “d’un role benefique de l’ejaculation plus frequente durant la vie adulte dans l’etiologie du PCa [cancer d’une prostate, ndlr]”. Car c’est bien i  ce niveau que votre etude est eclairante : il faudra conserver une frequence d’ejaculation relativement elevee a l’age adulte, c’est-a-dire ici entre 40 et 49 annees. Et sa propre mise a jour 2021 apporte 5 annees d’observation De surcroi®t que une precedente edition, en 2016, quand analogues chercheurs avaient deja identifie que les hommes qui ejaculaient le plus (toujours bien 21 fois par mois) avaient un risque de cancer de la prostate 20% plus faible que ceux qui ejaculaient le moins, soit 4 a 7 fois via mois. Aussi, boys, on oublie les siecles de culpabilisation et a vos agendas, pour une nouvelle routine sante !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

back to top